LE MICROBIOME ET L'HS

Stacks Image 358

Il y aurait-il une relation entre la maladie de Verneuil / Hidrosadénite Suppurée et le microbiome ?


Stacks Image 361

Le microbiome humain décrit un ensemble complexe de micro-organismes qui colonisent la peau et plusieurs environnements muqueux, notamment les tractus gastro-intestinal, respiratoire et urogénital.

On estime que le microbiote se compose de 39 trillions (39 mille milliards) de bactéries, soit plus que le total de cellules humaines. Le corps humain compterait 1,3 fois plus de bactéries (surtout localisées dans le système gastro-intestinal) que de cellules humaines. Jusqu’à 2 kg de notre poids corporel total provient des bactéries qui vivent sur ou dans notre organisme.

Ces micro-organismes forment un écosystème élaboré et discret qui maintient une relation avec son hôte.
Ils présentent une diversité significative, chacun ayant plusieurs sous-espèces génétiquement uniques.

Le microbiome humain n'est pas statique. Il évolue en fonction de l'hôte, notamment l'âge, le mode de vie, l'alimentation, les facteurs endocriniens et les maladies sous-jacentes.


Maladies et influence du microbiote

Les écosystèmes du microbiome humain s'adaptent également aux conditions physiologiques (qui concerne l'activité de l'organisme humain) en constante évolution de l'hôte, compliquant de ce fait notre compréhension des changements dans le microbiome qui seraient associés à la maladie ou reflèteraient une pathologie en cours.

On sait déjà que des changements dans le microbiote (ou dysbiose) sont étroitement impliqués dans plusieurs processus pathologiques.


De plus en plus d’études montrent qu’un déséquilibre au niveau du microbiote provoquerait l’augmentation ou l’apparition de diverses maladies allant des maladies inflammatoires de l'intestin (le syndrome du côlon irritable, la maladie de Crohn, ..), des tumeurs malignes, de l'asthme, la polyarthrite rhumatoïde, l’obésité, l’anxiété, l’autisme, l’acné, les allergies, du diabète de type 1 et de type 2 au trouble dépressif majeur.

Le microbiote intestinal a la capacité d’influencer le cerveau, et à l’inverse le cerveau peut aussi influencer l’intestin. De nombreuses personnes peuvent par exemple souffrir de troubles digestifs en cas d’
anxiété ou d’angoisse.


Il y aurait-il également une relation entre la maladie de Verneuil /Hidrosadénite Suppurée et le microbiote ?

La physiopathologie de l'HS est complexe et multiforme. Elle serait le produit d'interactions entre l'inflammation, une tendance génétique, le microbiome et des facteurs environnementaux

Le microbiome cutané dans la peau HS diffère-t-il de celui d'une peau saine ? Incite-t-il ou potentialise-t-il la maladie ? Comment se modifie-t-il en réponse au traitement et peut-il être manipulé pour modifier la maladie ?


Le microbiome humain joue un rôle dans l'HS dans divers contextes de la maladie, y compris les aspects physiopathologiques, thérapeutiques et potentiellement diagnostiques et pronostiques.


Dysbiose cutanée dans l'hidradénite suppurée

Plusieurs investigations ont caractérisé le microbiome cutané déséquilibré qui distingue l'HS. Le séquençage de nouvelle génération (NGS) ciblant l'ARNr 16S a été utilisé dans différents contextes de la maladie.


La peau HS semble avoir un microbiome distinct de celui d'une peau saine et qui est massivement peuplé de bactéries anaérobies à Gram négatif.

Des différences dans le microbiome de l'HS peuvent être détectées même en l'absence de lésions cliniquement observables.
Le microbiome peut varier même entre le type de lésion HS, Staphylococcus lugdunesis étant associé à des nodules et des abcès, des anaérobies polymicrobiens avec des lésions suppurantes chroniques et des Actinomycètes anaérobies avec des lésions suppurantes sévères.


En conclusion, l'HS est une affection complexe, avec des modifications précédant les signes et symptômes cliniques, et différant selon la lésion et la localisation anatomique. Les recherches futures possibles peuvent être orientées vers l'étude du lien entre l'exposition environnementale pendant l'enfance et la dysbiose et la trajectoire de la maladie plus tard dans la vie. Une explication physiopathologique unificatrice élégante pour l'HS n'a pas encore été établie. Démêler le rôle du microbiome dans l'HS nous rapprochera de cet objectif, car son rôle dans l'HS est vaste et pertinent et pourra avoir des applications au chevet du patient.

Stacks Image 347

Microbiome dérégulé dans l'HS

Mintoff,D.;Borg,I.;Pace, N.P. The Clinical Relevance of the Microbiome in Hidradenitis Suppurativa: A Systematic Review. Vaccines2021,9,1076. https:// doi.org/10.3390/vaccines9101076


Pour en savoir plus sur le microbiome, suivez ce lien vers le site de l'Institut Pasteur

Stacks Image 341


L'AFRH est une association de patients experts qui agissent depuis 2000 pour aider les personnes atteintes d'Hidrosadénite Suppurée / Maladie de Verneuil.

Site créé le 15 février 2020
Dernière mise à jour 29 novembre 2022

© 2022 Marie-France Bru-Daprés pour l’AFRH