ZONES AFFECTÉES


Comme le montre l'illustration ci-dessous, il existe certaines parties du corps humain où le développement des lésions est le plus fréquemment observé.

Ceci n'exclue pas totalement la possibilité que l'Hidrosadénite Suppurée puisse se développer en d'autres zones du corps.

Il est communément admis que les lésions puissent se développer en n'importe quelle partie du corps où l'on trouve des glandes sudoripares apocrines.

Stacks Image 17
Attention, la mention précisant que les lésions sont susceptibles de se développer dans certaines parties du corps ne signifie pas pour autant qu'elles doivent obligatoirement s'y développer !

Certains malades ne développent des lésions qu'au niveau de l'aine, d'autres, qu'au niveau des creux axillaires. D'autres enfin en développent sur plusieurs parties du corps. 

Il est malheureusement impossible de prédire, quand et où, une lésion va se développer, avant qu'elle ne débute. Certains malades disent avoir le sentiment de vivre en permanence avec une épée de Damoclès sur la tête.

Il arrive également que certains malades développent des lésions sur le cou (devant, derrière et sur les côtés), la poitrine et/ou le dos. On en note cependant beaucoup plus rarement sur le visage, mais cela arrive.

© 2020 Marie-France Bru-Daprés pour l’AFRH